2156
page-template-default,page,page-id-2156,page-child,parent-pageid-1252,mkd-core-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,burst child-child-ver-1.0.0,burst-ver-1.1, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,fade_push_text_right,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-4.8.0.1,vc_responsive

Traitements alternatifs

Le VIH ne se transmet pas lorsque tu donnes ou que tu reçois des soins. La massothérapie, l’ergothérapie, l’ostéopathie, l’acupuncture, la physiothérapie ne transmettent pas le VIH.

 

Un professionnel de soins alternatifs se doit d’appliquer des mesures d’hygiène de base, car tu ne veux surtout pas d’étendre sur un drap non lavé, te servir d’une serviette utilisée par le patient précédent. Tout comme, tu t’attends à ce que les aiguilles utilisées en acupuncture soient stérilisées ou jetées. Une bonne stérilisation tue tous les virus et les bactéries.

 

Il est bon de savoir qu’il n’y a jamais eu de cas de transmission du VIH par le contact avec une tache de sang se retrouvant sur un plancher, une serviette ou sur une pièce d’équipement.

 

Pour que le VIH se transmette, trois conditions sont nécessaires :

  • Le VIH pour vivre et infecter une personne a besoin d’un véhicule de transport (les liquides biologiques ou corporels) soit le sang, le sperme, les sécrétions vaginales ou le lait maternel.
  • Il a aussi besoin d’une porte d’entrée telle une plaie ouverte, une muqueuse.
  • De plus, lorsque la quantité de virus est faible, le risque de transmission diminue ou est inexistant. Pour que la quantité de virus diminue, une personne vivant avec le VIH doit prendre un traitement anti-VIH efficace.

Dans mes traitements, j’pense positif et toi ?

FAIS LE TEST !

Non-transmission dans les soins alternatifs.