2129
page,page-id-2129,page-child,parent-pageid-1252,page-template-default,mkd-core-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,burst child-child-ver-1.0.0,burst-ver-1.1, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,fade_push_text_right,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-4.8.0.1,vc_responsive

Amitié et VIH

Le VIH ne se transmet pas dans mes contacts amicaux.
Donner la main, embrasser sur la joue, câliner, partager un verre, une fourchette ne transmet pas le VIH.

 

La salive n’est pas un véhicule de transmission du VIH.
Laisse libre cours à tes sentiments, car ça nourrit tellement bien l’amitié.

 

Pour que le VIH se transmette, trois conditions sont nécessaires :

  • Le VIH pour vivre et infecter une personne a besoin d’un véhicule de transport (les liquides biologiques ou corporels) soit le sang, le sperme, les sécrétions vaginales ou le lait maternel.
  • Il a aussi besoin d’une porte d’entrée telle une plaie ouverte, une muqueuse.
  • De plus, lorsque la quantité de virus est faible, le risque de transmission diminue ou est inexistant. Pour que la quantité de virus soit faible, une personne vivant avec le VIH doit prendre un traitement anti-VIH efficace.

La mesure de la quantité de virus dans le sang se nomme mesure de la charge virale. Une charge virale indétectable veut dire que la quantité de virus dans le sang est faible et que le traitement anti-VIH est efficace. À faible taux, le risque de transmission diminue voire est inexistant.

Il est bon de savoir qu’il n’y a jamais eu de cas de transmission du VIH par le contact avec une tache de sang se retrouvant sur un plancher, un comptoir ou sur une serviette.

En amitié, j’pense positif et toi ?

FAIS LE TEST !

Non-transmission
dans les contacts amicaux.